CAP, trail, autres....

Avatar de l’utilisateur
Slac
Messages : 198
Inscription : 28 Mars 2015, 08:54

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Slac » 17 Avr 2017, 21:10

Yes bravo à toi pour cette première !

Avatar de l’utilisateur
Pepito
Messages : 290
Inscription : 27 Mars 2015, 11:39

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Pepito » 19 Avr 2017, 14:32

Bravo à la famille Declerck, et ch't'souhaite un bion anniverchaire, min tchiot biloute...
PANCARTE!!!!!!!

Avatar de l’utilisateur
COPS
Messages : 453
Inscription : 28 Mars 2015, 15:13
Localisation : VERSAILLES

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar COPS » 19 Avr 2017, 18:36

pareil !
Cyclisme, Oenologie et Plats en Sauce

Avatar de l’utilisateur
Cyberdeo
Messages : 129
Inscription : 27 Mars 2015, 22:14

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Cyberdeo » 19 Avr 2017, 18:40

Merrkkiiiiiiii... à tous


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Avatar de l’utilisateur
COPS
Messages : 453
Inscription : 28 Mars 2015, 15:13
Localisation : VERSAILLES

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar COPS » 19 Avr 2017, 20:01

Cyberdeo a écrit :Merrkkiiiiiiii... à tous

T'emballe pas non plus.
Ca n'était qu'une course entre Chtis, c'est à dire des etres inférieurs légèrement degeneres et pour la plupart certainement très fortement alcoolisés (dont, de toute évidence, le chronométreur).

Alors retiens ton enthousiasme.

Photo du vainqueur ci-dessous:

Image
Cyclisme, Oenologie et Plats en Sauce

Avatar de l’utilisateur
Cyberdeo
Messages : 129
Inscription : 27 Mars 2015, 22:14

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Cyberdeo » 19 Avr 2017, 20:52

COPS a écrit :[quote="Cyberdeo"]Merrkkiiiiiiii... à tous

T'emballe pas non plus.
Ca n'était qu'une course entre Chtis, c'est à dire des etres inférieurs légèrement degeneres et pour la plupart certainement très fortement alcoolisés (dont, de toute évidence, le chronométreur).

Alors retiens ton enthousiasme.

Photo du vainqueur ci-dessous:

[img]http://lvdnena.rosselcdn.net/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2017/04/17/node_149622/27675950/public/2017/04/17/B9711749583Z.1_20170417161046_000%2BGCP8T50E4.2-0.jpg?itok=c99TZefF[/img][/quote]

C'est sûr, une telle course n'aurait pas pu être organisée chez les bretons consanguins


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 20 Avr 2017, 23:02

Bretons sanguins suffit amplement.

Le reste est redondant.
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 14 Mai 2017, 19:49

Trail des Cerfs 2017 - 50 km

Bon, je n'ai finalement pas trouvé la motivation de faire un CR de ma précédente course, le Trail des Lavoirs, qui était pourtant très chouette, tant au niveau de la variété du terrain qu'à celui des endroits traversés, et où j'étais passé complètement à côté de ma course, usé probablement par 70 km de VTT la veille et une grosse chouille d'anniversaire le vendredi soir. C'est bien beau de vieillir, mais on ne gère plus pareil !

Mais du coup, cette mésaventure m'a permis de me la jouer plus prudent pour ce 2ème 50 km de ma vie, qui s'annonçait moins violent que le Trail des 2 amants en termes de D+, mais qui reste une distance qui ne laisse pas trop la place à l'erreur : repos les jours précédents, après un bon décrassage Haut Savoyard en début de semaine + utilisation d'une paire de chaussures 1 pointure au dessus, sur les bon conseils de Stéph !

En résumé, un parcours plutôt roulant en forêt de Rambouillet, avec qqs lignes droites, mais aussi beaucoup de singles très serrés dans la bruyère où il était difficile d'envoyer. Terrain varié, allant du sable à la boue en passant par des descentes caillouteuses, il y avait intérêt à être tout terrain !
Côté perf, après 19 premiers km assez en forme (je suis dans le top 15 jusqu'au premier ravito, où j'arrive avec un gars qui faisait l'élastique avec moi depuis un moment et qui finira 10ème), je me trouve seul et un peu plus dans le dur entre le 20 et le 25 eme (une bonne dizaine de gars me double), avant un retour très progressif de la forme.
À partir du ravito 2 (32ème km) où je m'arrête franchement, on rejoint ceux qui font le 35 km. À partir de là, difficile de savoir où je suis, je double des paquets, mais surtout du 35, en faisant 1/2 pauses-étirements car je commence à avoir bien mal au jambes.
Au dernier ravito (43ème km), je m'assois de nouveau un peu, puis me rends compte qu'il est encore temps de finir sous les 5 heures (ce qui était un vague objectif au départ) si je ne traine pas et ne marche plus dans les côtes. Dont acte. Je ne sais combien je reprends de places dans cette partie, mais un petit nombre je pense, il y a bcp de gens qui marchent dès qu'il y a un pourcentage positif, ce qui ne m'arrive qu'une fois, et je réussis à appuyer un peu dès que c'est descendant, et même finalement sur le plat (autant que l'on puisse appuyer après plus de 45 km parcourus !).
Le dernier km est psychologiquement dur, je force depuis un moment et je ne sais pas encore combien de temps je vais pouvoir tenir sans me faire reprendre par les gars que je viens de dépasser s'ils ont un sursaut d'orgueil ! L'arrivée est en vue, on doit se taper un tour de stade pour finir...et je sens un gars qui sprint à 200m de l'arrivée! Ah non! Je jette ce qui me reste et finis devant lui! Par contre, je suis resté allongé 10 min avant de pouvoir bouger, cramé de chez cramé!

Au final, content de ma course (aidé par une température au top !) malgré les petits coups de moins bien qu'il me faudra réussir à éliminer si je veux faire un truc un jour (pas 1er, vu l'extraterrestre qu'il y a devant, mais un top 10 serait génial !)

Clt Nom - Prénom Nat Doss. Clt Cat Sexe Temps 18,5 km Clt Club
1 DUHAIL NICOLAS FRA n°056 1 SE M 03:36:44 01:25:52 1 TEAM OUTDOOR POLI
30 PEROL AURELIEN FRA n°131 9 SE M 04:51:43 01:38:06 14 POISSY VTT
139 RAMEN TEDDY FRA n°139 32 SE M 06:27:24 02:09:29 124 C.E.I.D.F
143 SERRI EMMANUEL FRA n°150 61 V1 M 06:51:22 02:01:56 101

Photos à venir, en attendant, en voici du Trail des Lavoirs :
http://g.route4chateaux.com/_data/i/upl ... e19-me.jpg
http://g.route4chateaux.com/_data/i/upl ... 02a-me.jpg
http://g.route4chateaux.com/_data/i/upl ... 7e1-me.jpg
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 05 Juin 2017, 20:35

Allez, rapide debrief du 45 km de l'édition 2017 du trail des Grands 20 de Bourgueil, pour ceux qui n'auraient pas suivi mes exploits par ailleurs.

Pas très nombreux au départ à 8h00 du matin (65 concurrents sur la ligne de départ), mais l'aspect général des participants me fait légèrement flipper. Quasi tous ont l'air affûtés comme des dagues, ce qui change des courses auxquelles j'ai l'habitude de participer et qui comportent leur lots de "pinpins". Je redoute à ce moment là de me noyer dans les profondeurs du classement.

Finalement, la course démarre tranquillement, et je me cale en solo en 7ème position dans les tous premiers km, l'avant de la course étant composé de 2 duos puis de 2 isolés. Continuant à mon rythme, je finis par rattraper le 6ème au bénéfice des descentes (je constate les énormes progrès que j'ai fait dans ce domaine en quelques mois...), et aperçois toujours la tête de course jusqu'au 3ème ou au second dans les parties les plus dégagées. Au 10ème km, je continue à dérouler et dépasse sans me faire mal le 5ème, avec le 4ème en vue dans chaque bout de droit, et le 3ème pas loin non plus. Le circuit est particulièrement ludique, à base de singles serpentant dans tous les sens, de woops qui font descendre et monter en permanence, de descentes rapides, et montées qui se font toutes en courant, bref, le parcours idéal pour moi.
Arrivée au ravito 2, je demande où se trouve le 4ème que je ne vois plus depuis qqs temps, alors que j'ai l'impression de ne pas m'être endormi, même si j'en garde sous le pied pour le passage des 25/35 km qui est toujours un moment compliqué. Réponse : "il est 5 min devant... Mais attends, t's pas 5ème, t'es 3!". Ayant l'impression de ne pas m'être planté dans le parcours, je me dis que la seule explication au fait d'avoir pris 2 places sans doubler personnes, c'est que les 2 devant moi se sont perdus. Ca m'emmerde pour eux, mais je continue avec l'espoir d'au moins apercevoir le 2ème dans un passage dégagé (et en surveillant régulièrement s'ils reviennent sur moi, ce qui me rassurerait sur le fait que l'erreur de parcours n'est pas mon fait)... ce qui n'arrive jamais, d'autant que je commence à rentrer un peu dans le dur en me mettant en mode "gestion".
Toujours personne devant ni derrière (j'aperçois un gars au loin dans une ligne droite derrière moi, mais il disparaît, pas sûr qu'il participait finalement), jusqu'à ce que je rejoigne le parcours des 20 et des 10 km, au moment où la tête du 20 est en train de passer. Le rythme est impressionnant, je me rends compte que je suis bien à la ramasse à ce moment là (heureusement, le ventre mou du 10 km est là pour me remonter le moral !).
Passage d'une route, le 45 repart pour une boucle spécifique et un signaleur me signale que je suis...1er ! Là, plus de doute possible, c'est moi qui ai dû rater un truc sur le parcours ! Je lui demande combien il reste, ayant 30 km au compteur, et la réponse est sans appel : 5 km ! Je continue donc le moral dans les chaussettes, sachant que je ne serai pas classé alors que j'étais au mieux de ma forme, et que le parcours était vraiment au top pour moi ! Le moral tombe encore plus quand au bout de 5 km, je me rends comte que ce sera finalement un peu plus puisque je ne vois pas la ligne d'arrivée, mais sans savoir exactement combien à ce moment là... Du coup, je commence à marcher dans les côtes, voire dans le début des replats, jusqu'à retrouver les derniers hectos des parcours 10 et 20 km où je me sens moins seul où je gambade de nouveau.
Arrivée, 38 km dans les jambes, l'envie encore d'en découdre, l'accueil sympa des organisateurs, tristes pour moi, qui ne comprennent pas trop non plus ce que j'ai fait, mais me disent que je ne suis pas tout seul. Je retrouve Didier, Eric arrive un peu après, tous 2 étaient sur le 20 km. Le 1er du 45 arrive 15 min après moi, le 2ème une dizaine de minutes plus tard, et le 3ème un peu avant les 3/4 d'heure que je m'étais donné comme probablement nécessaires au max pour faire les 7 km manquants. Le podium se serait joué à pas grand chose je pense. Un peu avant lui, je vois arriver le jeune qui était 4ème quand j'étais 5, et qui s'est aussi perdu.

Malgré cette mésaventure, j'ai adoré ce parcours et l'ambiance de cette course. Hâte d'y revenir l'an prochain en étant plus vigilant !

Semaine prochaine : Ronde du Mont Aiguille. Je vais tâcher de garder les yeux sur le balisage cette fois ! :-)
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Pepito
Messages : 290
Inscription : 27 Mars 2015, 11:39

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Pepito » 05 Juin 2017, 21:33

Dommage mon petit cabri. ... bravo tout de même. ...
PANCARTE!!!!!!!

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 06 Juin 2017, 08:58

Histoire d'enfoncer le clou, en regardant les survols strava, j'étais bien 3eme au ravito 2, c'était les autres qui s'étaient rajouté un bout! Bouhouhouh!!!
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 11 Juin 2017, 23:11

Tiens, et si je mettais un petit CR de trail ? Ca fait longtemps, et le forum a été très calme ce WE :-)

Dans la série "les courses se suivent et se ressemblent partiellement", je demande la Ronde du Mont Aiguille.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Mont Aiguille est une montagne à la silhouette très reconnaissable (plateau calcaire) située dans le Trièves, où elle domine notamment le village de Chichilianne, qui avait été ville étape lors de l'un des derniers Turpin's Tour, et d'où nous étions partis pour attaquer le Col de Menée (où Régis n'avait pas réussi faire d'étincelles malrgé un nom prédestiné).

Au programme de la journée, 25 km annoncés pour 1000 m de D+, ainsi qu'une montée de thermomètre au programme, exactement ce qu'il me faut pour finaliser ma préparation du STT une semaine plus tard, n'ayant pas beaucoup de "vrai" D+ dans les jambes depuis le début de l'année.

Le parcours ne s'embarrasse d'aucune fioriture, puisque nous démarrons (après un petit trajet en car qui nous évite d'avoir à traverser une nationale) directement par une longue bosse caillouteuse de près de 4 km, quasi sans replat. Et là, je constate immédiatement ce à quoi je m'attendais : les montagnards n'ont rien à voir avec les parisiens ! Les premiers démarrent tout simplement en sprintant, entrainant pas mal de personnes dans leur sillage. Prudent, j'adopte un rythme plus modéré, ce qui me permet de reprendre quelques "aspirés" le long de la côte, mais un important trou est fait par la tête de course, rien à voir avec la semaine passée à Bourgueil !

Je poursuis mon chemin, le paysage est magnifique, il y a des ravitos liquide super régulièrement avec des bénévoles adorables, qui m'annoncent une toute petite dizaine de coureurs devant moi. Arrive un carrefour dans une descente, le parcours va tout droit... et va savoir pourquoi, je pense qu'il tourne à gauche, commence à grimper une côte avant de me rendre compte que ça ne doit pas être le bon chemin, de faire demi-tour, et de retomber dans un petit groupe qui était 2 minutes derrière moi. 2 erreurs de parcours en deux, j'ai de quoi un peu enrager, mais je reste concentrer pour essayer de remonter peu à peu les places perdues. La motivation est quand même un peu émoussée, et j'entame la seconde grosse bosse avec un peu moins d'entrain, du moins dans les parties exposées : je ne double plus vraiment, on joue plutôt à saute-mouton avec 3 ou 4 gars, selon la forme de chacun dans les côtes, le plat et les descentes (où je suis complètement à la ramasse soit dit en passant). La chaleur montant, je ne peux plus donner grand chose dès que ça monte sans avoir le cardio qui grimpe en flèche et en laisse filer 1 ou 2, avant de remonter 2 ou 3 autres dans les derniers km, les 2 derniers étant doublés dans les derniers 200 m, après avoir lâché les chevaux dans le dernier km, n'ayant plus rien à préserver, et me donnant ainsi le sentiment d'avoir rattrapé tout ce qui était rattrapable de ma boulette de parcours !

Au final, un temps de 2h15, qui est celui auquel je m'attendais, la satisfaction de m'être refrotter à des vrais bosses et d'avoir pris un peu de chaleur. Une 15ème place sur environ 70 participants, pour une 5ème place en sen H. Le 1er quant à lui n'a jamais dû ralentir, avec un temps en 1h35, tout simplement énorme !

Next week : Samoens Trail Toooooouuuur!!!
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Cyberdeo
Messages : 129
Inscription : 27 Mars 2015, 22:14

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Cyberdeo » 11 Juin 2017, 23:23

Dis donc chapeau bas quand même ! Ça me fait tout drôle de côtoyer un crac !
Par contre, il va falloir apprendre à lire les pancartes ou acheter un GPS. Mais là aussi il faut savoir lire.
Sinon y a la solution pigeon voyageur...


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 11 Juin 2017, 23:53

Cyberdeo a écrit :Dis donc chapeau bas quand même ! Ça me fait tout drôle de côtoyer un crac !
Par contre, il va falloir apprendre à lire les pancartes ou acheter un GPS. Mais là aussi il faut savoir lire.
Sinon y a la solution pigeon voyageur...


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk


C'est moi qui ai côtoyé un crac : j'étais assis à côté du 1er dans le bus à l'aller :)

La semaine prochaine, je connais le parcours normalement, si je me perds cette fois-ci, on ne peut vraiment plus rien pour moi ! :lol:
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Slac
Messages : 198
Inscription : 28 Mars 2015, 08:54

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Slac » 12 Juin 2017, 10:02

GO Aurélien pour le week-end prochain ! en espérant que le temps soit meilleur que l'an dernier ...

J-10 pour moi !

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 12 Juin 2017, 10:10

La météo s'annonce sèche pour l'instant, peut être même un peu trop...☀️☀️☀️

Je pense pas mal à ce qui t'attend en ce moment, et je me dis que tu es un grand malade!!! :D
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 15 Juin 2017, 21:00

Ce samedi, si vous n'avez pas de nouvelles de moi et que vous cherchez à en avoir, vous pouvez avoir une idée de ma localisation en cliquant ici :
http://live.l-chrono.com/raceevent/samo ... du%20Criou

Départ à 7h00 ;-)
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 18 Juin 2017, 23:28

Samoens Trail Tour – Tour du Criou

Promis, c’est le dernier du semestre, mais vous ne pouvez y échapper : voici le résumé du Samoens Trail Tour 2017, et plus précisément du Tour du Criou. Ce trail représentait THE événement du 1er trimestre pour moi, avec comme principal but de terminer, et si possible en n'étant pas trop ridicule, objectif que tout ce que j’avais fait depuis le début de l’année devait me permettre d’atteindre.
Il s’agissait du parcours « intermédiaire + », avec ses 49 km pour 3400m de D+ annoncés, petit joueur à côté de l’Ultra Trail du Haut-Giffre (UTHG), et ses plus de 80 km et plus de 6000m de D+, hors de ma portée et de mon envie pour l’instant, mais un bien plus gros morceau que le Tour du Giffre et ses 33 km que je m’étais envoyé l’an dernier, sans compter le « Trail Découverte » et ses 18 km en montagne qui permettent déjà une belle « découverte » :-D.

Implication dans la vie locale en perspective d’une migration un jour (...) oblige, nous passons l’après-midi du vendredi à distribuer les dossards avec Sandrine et l’équipe de bénévoles. L’ambiance est chaleureuse, dans tous les sens du terme : je rigole avec les participants, et le ciel et les bulletins météo confirment que l’on ne revivra pas le scénario de l’an dernier, au cours duquel la pluie avait disputé le ciel au brouillard et à la grêle ! Je redoute quand même un peu une trop grosse chaleur, même si j’ai déjà fait quelques sorties à plus de 25° depuis le début de l’année, je sais que cela reste un énorme point faible pour moi (Cf. le Trail des 2 amants un peu plus tôt dans la saison...).

Samedi, 6h45 AM : je rejoins en trottinant la ligne de départ où je retrouve mon Lolo Berlingot quasi local, qui s’improvise photographe d’un jour. Il profite de l’occasion pour se faire la tournée des cols du coin, et doit me retrouver à l’arrivée. Ce qui m’oblige donc à jouer au jeu du pronostic de temps auquel je n’aime pas trop me livrer, même si mes dernières estimations se sont à chaque fois révélées assez précises. Avant le briefing de la veille, j’avais estimé le temps nécessaire à 7h00, peut-être plus si grosse chaleur, au vu de ce que je connais de mon temps sur certaines portions (prises isolément). Au briefing, David, le jeune, sympathique et hyper dynamique co-organisateur de l’épreuve estime que 7h00 sera le temps nécessaire pour les plutôt bons, et que la moyenne sera probablement dans les 9 à 10h... Bilan, je ne sais plus trop où j’en suis, et annonce à Loïc que je ferai de mon mieux pour terminer entre 7 et 8 heures histoire de ne pas le faire trop attendre, mais que ce n’est pas gagné.

7h00 : coup de feu, on attaque directement par une bosse dont je connais bien la fin, mais que je commence d’ordinaire par la route (et que je pratique plutôt enneigé d’ailleurs). Ici, c’est un single en épingles mais plutôt raide que nous attaquons, et je réussis à plutôt bien me positionner, sans me faire trop mal car je sais que la journée va être longue. Mon but est quand même d’arriver dans la dernière bosse avant qu’il fasse trop chaud, alors il ne faut pas trainer. Je joue un peu des coudes pour dépasser quelques gars qui ne maîtrisent pas vraiment leurs bâtons et manquent de me filer des coups avec, tout en me faisant déposer par Dawa Sherpa au bout d’un ou deux km environ (je pense qu’il finissait son thé au moment du départ :-) ). Je finis par trouver ma place au milieu de quelques gars qui vont à un rythme qui me convient bien, tandis que j’en laisse filer d’autres qui vont plus vite. Arrivés au sommet de cette bosse de mise en jambes et de quelques km (qui se courrent presque tout du long), on entame la 1ère descente, qui nous amène au 1er point de contrôle au parking du Crêt, départ de certaines de mes randos estivales. Je prends un verre d’eau, avale quelques abricots, embarque un bout de banane pour grignoter dans la loooooongue bosse à venir, qui constitue le gros morceau du parcours (on doit démarrer d’environ 950 m pour terminer à 2 400m), tandis que quelques vilains qui avaient dû se faire bouchonner en profitent pour passer rapidement. Tant pis, j’estime à déjà une trentaine le nombre de concurrents devant moi (en réalité, j’étais 23ème à ce moment là !), alors je me dis que je ne suis pas à quelques places près, et préfère me ménager !
Cette ascension vers la Combes aux Puaires démarre par un secteur bien technique, avec quelques hectomètres de passages équipés de câbles sur des rochers bien coupants, sur lesquels je me cogne un genou. J’ai mal, je me dis que c’est juste le choc et que ça va très vite passer. Je me rendrai compte un peu plus tard que je me suis fait une jolie petite coupure, ce qui expliquera mieux la vive douleur ressentie sur le coup ! S’en suit un sentier forestier en lacets jusqu’au refuge de Folly, sentier où l’on marche le plus souvent, même si des portions de pentes un peu moins fortes que d’autres permettent d’un peu courir... et de me faire dépasser aisément par les 3 premières féminines (et elles ne sont pas les seules), peu avant le refuge. Bon, bin ça, c’est fait !
Passage au refuge de Folly qui marque la fin de la forêt et la bascule dans une courte zone d’alpage avant d’attaquer le minéral, nouvelle grignotte, encore quelques places perdues. A partir de là, je bascule dans une zone que je ne connais que sur carte, qui me tente depuis longtemps, et en partie pour laquelle je me suis inscrit sur ce parcours : la montée vers la Combe aux Puaires qui permet de basculer sur le lac de la Vogealle puis la Combe du bout du Monde, aux sources du Giffre !
Je quitte le ravito du refuge en compagnie de la 4ème féminine, avec qui je vais partager un bon nombre des km suivants. A partir de là, la densité humaine est beaucoup plus forte, puisque nous commençons à rattraper les derniers de l’UTHG, partis à 4h00 du matin, et qui ont bouffé une côte supplémentaire ! C’est donc opération dépassements réguliers sur sentiers étroits, où, avec ma comparse temporaire, nous courrons chaque décamètre de replat entre des hectomètres de raidard qui nécessitent parfois de mettre les mains, et tandis que l’on traverse les premières plaques de neige ! La fin de la « bosse » se déroule dans des lapiazs bien éclatés, entre lesquels il faut parfois sauter, entrecoupés de plaques de neige de plus en plus larges.
Une fois entré dans la passe du col, alors que ma camarade est restée un peu en retrait, je ressens une euphorie jamais ressentie en course : je me sens super bien, je suis dans le timing estimé, je suis à un endroit que je souhaite aller visiter depuis longtemps, j’ai l’impression de voler sur le chemin, tandis que les participants de l’UTHG que je dépasse semblent piétiner. Planant ! Un début d’ivresse des montagnes ? En tout cas, le sentiment de plénitude se poursuit après la bascule, mais pour une raison objective : après deux descentes sur les fesses dans la neige via des toboggans creusés par les concurrents précédents (l’occasion de se rafraichir !), le Lac de la Vogealle s’offre à nous dans sa plus belle parure : plein à raz-bord (il se vide intégralement à la fin des étés secs), il est d’un bleu azur profond, les rives intégralement enneigées, tandis que les vaguelettes à sa surface le font scintiller sous le soleil de juin. J’ai presque envie de pleurer tellement c’est beau, mais je me contente de sourire béatement en répétant « putain, que c’est beau ! » (pour la petite histoire, la dernière fois que j’y étais monté, c’était il y a une dizaine d’année, et je m’étais pris l’orage de la décennie au moins, qui avait emporté une partie de la route dans la vallée et avait failli en faire de même avec ma tente ! Rien à voir niveau spectacle).
La longue descente entamée depuis le col (2400m->900m) jusqu’à la Combe du Bout du Monde (2ème check-point – 29ème position) via le lac puis le refuge de la Vogealle se passe très bien, les sensations n’ont rien à voir avec la semaine précédente dans le Trièves, et sont plus proches de celles de Bourgueil, où je me sentais si alerte. C’est technique, c’est rocailleux, mais mes pieds se posent toujours là où il faut, parfois à la limite de la rupture mais avec rattrapage immédiat. Je double autant que je peux, jusqu’à arriver dans la vallée... où la chaleur m’envoie une première gifle ! Sachant ce qui reste de parcours et sentant les choses venir, je laisse filer ma copine 4ème F qui descendait comme moi et passe quelques minutes à me rafraichir à l’eau d’un ruisseau. Indispensable, mais j’y laisse des places. Reprise pour désormais 2/3 km de faux plat plus ou moins descendant dans la chaleur, avant de rejoindre le gros ravito du Pelly, où j’arrive déjà en surchauffe. Je me jette sur un coin d’ombre, m’hydrate abondamment et mange un peu plus qu’aux précédents. Après 10 longues minutes de pause, je repars pour la dernière grosse difficulté du jour : la montée aux Praz de Commune.
Cette ascension se fait de nouveau en forêt, par une piste assez large mais très raide. Il fait chaud, je suis en pleine digestion, et je fais donc comme tout le monde : je marche ! La 5ème féminine me dépasse à un bon train, impossible à accrocher, mais personne d’autre, tandis que je rattrape pas mal de concurrents dans la 2ème moitié, sans trop savoir s’ils sont sur mon parcours ou le grand. Sur la fin de la bosse, j’essaie de courir un peu quand l’occasion se présente, car après cela, ce ne sera PRESQUE plus que de la descente et du plat, alors autant y aller. Et de fait, passé le poste de contrôle (34ème, ma longue pause ravito a fait mal), j’entame la descente sur les chapeaux de roue. Une piste à 4x4 assez roulante au milieu de superbes alpages pour commencer, qui devient de plus en plus raide et caillouteuse pour mon plus grand plaisir, et me permets de reprendre quelques places à des concurrents moins à l’aise. Puis nous quittons la piste pour basculer sur une piste... de ski ! Et là, je ne sais pas si c’est la pente, la fatigue accumulée, où la chaleur liée à l’approche de la vallée, mais je n’y arrive plus, chaque pas me fait mal aux cuisses, mon coeur s’affole, à tel point que je suis obligé de marcher, dans une descente herbeuse !!! Je réussis à reprendre ma course quand nous retrouvons la route à l’entrée du hameau de Salvagny, sur laquelle se trouve une fontaine salvatrice : tous ceux de mon entourage s’y arrêtent quelques secondes pour se rafraîchir, tandis que pour moi, ce sera de longues minutes. Tant pis pour le classement, c’est trop bon, et puis je ne suis pas trop en retard sur mon chrono-cible, que j’ai quand même réévalué à 7h30 vu la chaleur.
Un peu plus loin, dernier ravito, où la parcours du 85km diverge du notre. Je m’arrête à peine, ayant déjà beaucoup bu à la fontaine, et étant incapable d’avaler du solide (à part 3 morceaux de pastèque). A cet endroit, ceux du parcours adulte ont droit à une sorte de mi-temps, accèdent à un sac qu’ils avaient rempli au départ et se reposent. Beaucoup ont l’air HS, et je ne vais pas beaucoup mieux. Il leur reste 2 énormes bosses à avaler, moi 2 micro talus, et je n’intervertirais nos places pour rien au monde !
Entré au ravito en 37ème position, je pense que je repars avant plusieurs concurrents du 49km vu la suite. En effet, dès l’entame de la fin de parcours, qui doit se composer d’un tout petit bout de plat, suivi d’une montée courte mais raide suivie d’une descente d’échelles dans d’anciennes gorges, avant une portion de plat suivie d’une ultime courte bosse à laquelle succèdera une descente et un tour de lac, je me rends compte que... je n’ai plus de jus. Dans la première des bosses, je m’arrête une 1ère fois et me fais doubler par 2 concurrents. A l’entame des échelles, on m’annonce 35ème (je n’avais aucune idée de mes précédents temps intermédiaires à ce moment là), et je me fais rapidement doubler par un concurrent que j’avais dépassé alors qu’il semblait cramé au départ de la descentes des Praz de Commune. Dans le plat, je déroule tant bien que mal, dépassant un gars du 85km qui a bâché et ne fait plus que marcher. Puis dans la dernière « bosse » (j’ose à peine écrire ce mot, ça doit faire 500m de long pour moins de 100m de D+), je m’arrête pas moins de 2 fois, m’asseyant par terre pour récupérer. 3 autres me dépassent à cette occasion, puis 1 ou 2 autres, je n’arrive plus à compter ; tous me semblent hyper frais, c’est horrible.
Dernier check-point à Bémont d’En Haut, il doit rester 3km de descente + plat, et je me rassois une nouvelle fois, complètement vidé. 2 autres concurrents me rattrapent, dont Pierre, qui était avec moi la veille à la distrib des dossards, et qui m’avait confié ne pas être entrainé pour cause de genou en vrac. Petit sursaut d’orgueil, je repars juste après eux et les dépasse dès le début de la descente, et n’ai dès lors plus qu’un objectif : les tenir derrière moi jusqu’à la fin. Je descends du mieux possible avec les muscles complètement durcis, manque de partir à la faut dans un virage, et arrive enfin dans le plat final, qui nous emmène pour un gros km autour du lac de la base de loisir de Samoens. C’est dur, très dur. Je cours, marche quelques mètres, puis reprends, enfin, trottine plus précisément, n’ayant plus qu’un objectif en tête : en finir !
J’entre dans l’aire d’arrivée, le public m’encourage et me félicite, je retrouve la force d’adresser des sourires autour de moi et de lever les pouces en 41ème position après 7h44 de course, avant d’aller m’affaler sous une tente qui offre un petit coin d’ombre juste derrière la ligne ! J’y passe de longues minutes à ne rien faire d’autre qu’essayer de faire baisser ma température interne. L’un des membres du trio qui m’avait doublé dans la dernière bosse m’offre du Perrier, je finis par me relever. Mon téléphone vibre, c’est Eric qui me demande ce que je fous :-). Je lui réponds et découvre un SMS de Loïc qui me dit qu’il s’est bloqué le dos et est rentré directement chez lui. Je retrouve Sandrine (qui avait vu que j’étais 23ème au premier classement intermédiaire et s’étonnait donc de ne pas me voir arriver dans ces eaux là :-D ), une bière, une autre... Je m’accroche à ma médaille de finisher et commence la suite de ma journée, de magnifiques images plein la tête, quelques douleurs dans les jambes, mais surtout la satisfaction d’avoir terminé ce parcours qui me tentait tant, en ayant été à mon meilleur niveau jusqu’à quelques km de l’arrivée. Absolument heureux ! Vivement l’année prochaine !

1 740 MARTINET Sébastien M (1.) SE (1.) 06:07:07 8.01 km/h ENDURANCE SHOP ECHIROLLES 00:59:25 (9.) 03:28:31 (2.) 04:40:11 (2.) 05:10:29 (2.) 05:52:17 (1.)

41 784 PEROL Aurélien M (36.) SE (26.) 07:44:55 6.32 km/h POISSY VTT 01:03:55 (23.) 04:03:37 (29.) 05:41:09 (34.) 06:25:05 (37.) 07:25:12 (41.)

285 811 REVILLON Julien M (236.) SE (115.) 13:31:59 3.62 km/h / 01:26:31 (184.) 06:47:47 (274.) 09:21:14 (275.) 12:52:31 (284.)

289 731 MAHOT Dominique M (238.) V3 (9.) 14:30:53 3.38 km/h CS PROVINS ATHLETISME 01:49:34 (288.) 08:00:23 (289.) 10:50:03 (287.) 13:58:45 (287.)

26 abandons.
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Obeone
Messages : 116
Inscription : 27 Fév 2015, 18:36
Localisation : Poissy

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Obeone » 19 Juin 2017, 09:49

Wooooh bravo champion, c'est beau ce que t'as fait (surtout avec ce chrono :shock: !) et c'est bien raconté en plus, ça donnerait presque envie mais 50 bornes à pied déjà que sur le plat j'oses pas en rêver alors en montagne...
Light is right !

Avatar de l’utilisateur
COPS
Messages : 453
Inscription : 28 Mars 2015, 15:13
Localisation : VERSAILLES

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar COPS » 19 Juin 2017, 10:35

Big Bravo !
ça donne envie, mais faut-il encore en être capable
Des passages de ton récit me font penser à un spectacle génial que nous sommes aller voir Didier et moi avec nos épouses (nos épouses ont encore plus ri que nous): https://www.yohannmetay.com/

Chapeau bas et le week-end prochain notre Stéphane et ses 80 kms du Mont blanc.
Cyclisme, Oenologie et Plats en Sauce

Avatar de l’utilisateur
MARC
Messages : 119
Inscription : 30 Mars 2015, 22:53

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar MARC » 19 Juin 2017, 11:20

Aurel.... un trés grand Bravo

Avatar de l’utilisateur
Pepito
Messages : 290
Inscription : 27 Mars 2015, 11:39

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Pepito » 19 Juin 2017, 13:30

Bien joué Aurélien... ;)


çà donne presque envie...


... non en fait... :shock:
PANCARTE!!!!!!!

Avatar de l’utilisateur
Slac
Messages : 198
Inscription : 28 Mars 2015, 08:54

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Slac » 19 Juin 2017, 14:11

ça donne envie et la motivation !!!! hâte d'y être (quoique... bon je suis un peu partagé entre détermination et appréhension, surtout avec le cagnard annoncé).

En tout cas bravo Aurélien pour cette superbe course, bien menée avec un superbe classement !

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 19 Juin 2017, 17:49

Merci les copains pour vos messages.
2/3 petits trucs que ça m'inspire :
- à ceux qui pensent que c'est hors de portée : je disais la même chose il y a 18 mois et +, et deux personnes, sans m'avoir fait changer d'avis, m'ont fait envisager les choses différemment : Bourricot, qui m'a rappelé que tout (ou presque :) ) n'était question que de durée d'effort, et que si je pouvais m'enquiller 10h ou plus de vélo, il n'y avait pas de raison objective de ne pas y arriver en CAP, et David S, dont le récit de la SaintéLyon "en or" et les conseils m'ont également mis sur la voie du "c'est possible" ; alors si je peux susciter des vocations ici... :D
- Eric, tu m'en avais déjà parlé, mais je crois que j'ai encore plus envie d'aller voir ce spectacle maintenant. Encore que, je vais peut-être attendre de m'être aligné sur un "parcours adulte" pour encore mieux apprécier !
- pour le classement, c'est bien... mais pas encore top ! Mais comme j'étais encore souffrant d'une double périostite quelques jours avant le départ, (mais heureusement, le travail de mon osthéo au cours du mois écoulé les a amenées à disparaître... le matin même !), et que je commence tout juste à mettre en application qqs conseils de foulées de ce dernier qui m'ont été très utiles par moment, je me dis que je peux viser un top 10% l'an prochain en continuant à travailler très régulièrement !
- d'ailleurs, en parlant de l'an prochain, il y a de la place dans l'appart, donc pour ceux que l'aventure tente, n'hésitez pas !
- enfin, un gros encouragement à toi Stéph ! Ce marathon du Mont-Blanc, ça va être un plus gros morceau de bravoure encore ; ne te prends pas la tête, profite de chaque moment au bon rythme, et tout se passera bien, tu as l'endurance pour ! Enjoy!
Hauts les coeurs !


Image

Avatar de l’utilisateur
Slac
Messages : 198
Inscription : 28 Mars 2015, 08:54

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Slac » 30 Juin 2017, 17:37

Hello à tous,

j'étais pour parti pour faire un vrai CR des 80km du Mont Blanc ... mais on m'a envoyé ce lien https://www.youtube.com/watch?v=RpxEcZqHAlw
allez voir directement à 10:25 , ça vous fera une idée de cette folle journée (oui oui le mec hagard, accroché à son rocher, complètement à la ramasse… c'est bibi ! ). Et puis un CR pour 21heure de course, ça aura fait un sacré pavé !

Sinon en quelques mots, ça a été une sacrée aventure, le programme était copieux (85km / 6000 d+). donc :
- bien content d'avoir juste fini (511 abandons / 1150 partants environ),
- un classement correct (333), avec une bonne "remontada" (presque 700eme au premier pointage). Dommage d'avoir eu un coup de bambou (cf plus haut …) dans la dernière bosse, presque de 100 places perdues, la moitié regagnée dans la dernière descente après m'etre refait un peu la cerise ….
- une ambiance extraordinaire tout le long du parcours et encore dans Chamonix à 1h00 du matin, ça fait vraiment plaisir !
- Et aussi un grand merci à mes suiveurs à distance ! c'est sympa d'échanger en live / de partager aussi ma course comme cela. c'est bien motivant
- des paysages top lors des passages en altitude (le lever de soleil sur le mont blanc :P ), même si j'ai trouvé qu'on descendait souvent dans la vallée
- j'ai quand même bien souffert de la chaleur rendant de plus en plus difficile l'alimentation / hydratation. c'est le point à améliorer, je sentais que j'étais toujours à la limite de la fringale.
- encore des difficultés quand la pente est très raide, par contre en descente la régalade ! j'ai trouvé globalement le niveau très faible, j'ai doublé un maximum (presque 50 places dans la dernière descente !!!).
- A posteriori je pense avoir fait une très bonne préparation, je suis arrivé en bonne forme, en orientant mes séances le plus possible vers le d+ / technique (colline d'Elancourt / circuit des 25 bosses notamment, endroit top pour s'entrainer), même si je n'avais fait qu'une seule course (et encore en dedans avec un copain au 2 amants).

la suite ? je ne sais pas trop ... Il doit y avoir tant de belles épreuves. Même si la récup est bonne une semaine après (plus aucune douleur et de bien la motiv pour refaire du sport), 2 courses par an me semble un maximum. Je vais essayer de privilégier les petites organisations, 1100 au départ c'est un maximum (bouchon dans la 1ere montée … ils étaient 2500 pour le marathon ….) et d'organiser des raids en version sportive (tour du mont blanc, GR20, …) sans la contrainte du chrono (je sais, j'ai pas l'esprit de compétition …).

a+

Avatar de l’utilisateur
COPS
Messages : 453
Inscription : 28 Mars 2015, 15:13
Localisation : VERSAILLES

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar COPS » 30 Juin 2017, 21:20

Slac a écrit :- bien content d'avoir juste fini...

Bien content ? :?:
C'est une blague ? c'est de la provoc ? c'est de la modestie ? c'est de la bétise ? c'est de la moquerie ? c'est de la peur de nous humilier ? d'etre insultant ?

Tu viens de faire un truc, qu'à part Aurel (lorsqu'il en sera convaincu),aucun membre du club ne peut envisager de faire. Et tu nous dis: bien content ? non mais tu rigoles. On ne te demande pas de porter ta médaille de finisher, mais, tu pourrais quand même nous respecter un peu , du genre:
"Appelez moi Kilian ..."
"Alors les nazes, on croit etre sportifs ?"
"je vous aimais bien, mais, maintenant vous compenez bien que ça va etre compliqué de rester au club."
"alors les nains, ça fait quoi d'etre quelconque ?"
....

Enfin, quelque chose du genre. Mais, "Bien content" ? alors là, non ! :evil:
C'est vrai quoi, comment je vais faire maintenant pour me la péter aux repas familliaux ou avec des proches non sportifs (sic!). Je les entends déjà: "enfin bon ça n'était que 11 heures d'effort. En plus t'étais assis, ça n'est pas comme ton copain Stéphane 21 heures, en courant, en montagne, de nuit...).

alors le "bien content d'avoir juste fini... " tu vas nous le monter en sauce et nous refaire un CR digne de ce nom qui ne nous insulte pas. Non mais alors !

et les images pfuuuuuuuuuuuu !
Cyclisme, Oenologie et Plats en Sauce

Avatar de l’utilisateur
Slac
Messages : 198
Inscription : 28 Mars 2015, 08:54

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Slac » 01 Juil 2017, 14:14

En forme Éric. ...
J'espère que tu plaisantes, sinon je prendrai la peine de répondre point par point.

A+

Envoyé de mon SM-G930F en utilisant Tapatalk

Avatar de l’utilisateur
COPS
Messages : 453
Inscription : 28 Mars 2015, 15:13
Localisation : VERSAILLES

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar COPS » 01 Juil 2017, 17:00

Slac a écrit :J'espère que tu plaisantes

Je ne suis jamais sérieux :D surtout sportivement :D :D :D
Cyclisme, Oenologie et Plats en Sauce

Avatar de l’utilisateur
Cyberdeo
Messages : 129
Inscription : 27 Mars 2015, 22:14

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Cyberdeo » 01 Juil 2017, 17:33

Sauf quand il vote à gauche


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Avatar de l’utilisateur
Meuceumeu
Messages : 529
Inscription : 24 Mars 2015, 13:07

Re: CAP, trail, autres....

Messagepar Meuceumeu » 02 Juil 2017, 22:55

J'adore cette vidéo, je ne m'en lasse définitivement pas !!!

Ca donne bien envie cette promenade, mais n'en déplaise à Eric, trop gros pour moi, outre la capacité physique, je crois que c'est aussi un pb de motivation, je ne sais pas si je pourrais tenir si longtemps sans avoir envie d'aller me coucher.
Le Tour des Glaciers de la Vanoise pourrait être un chouette challenge aussi ;)

Et si tu ne comptes plus t'aligner que 2 fois l'an sur des orga, on va tâcher de faire les mêmes (même si je pense que tu devrais en faire plus, pas pour le chrono, on s'en fout, mais pour le plaisir de visiter des coins différents, de te laisser porter par l'organisation etc...)

Et une nouvelle fois, bravo, c'était énorme (et ça m'a bien agrémenté mon vendredi !)
Hauts les coeurs !


Image


Revenir vers « Compétitions / Cyclosportives »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité

cron